Jeunes Agriculteurs Languedoc-Roussillon

  • Un syndicat professionnel

    Créé en 1957, Jeunes Agriculteurs est un syndicat d’agriculteurs âgés de moins de 35 ans dont les 55 000 adhérents sont issus de tous les secteurs de production agricole et répartis sur l’ensemble du territoire français. 

  • Un brin d'histoire

    Les JALR : un territoire à défendre, le Languedoc-Roussillon
    Ce n’est pas d’hier, que nous agriculteurs, nous sommes regroupés sous forme d’associations et/ou de syndicats pour défendre nos intérêts.

    Au moyen âge déjà, des associations de cultivateurs existaient dans notre région pour gérer les canaux d’irrigation. Mais pour retrouver nos véritables origines, il suffit de remonter au 13 novembre 1947, date du Congrès Constitutif du Cercle des jeunes de la Confédération Générale de l’Agriculture qui était alors le seul organisme représentatif. Le Cercle est donc né dans le giron de la CGA et a été largement inspiré par la JAC (Jeunesse Agricole Catholique). Ce n’est qu’en 1954, avec l’éclatement de la CGA que le syndicalisme jeune devient le Cercle National des Jeunes Agriculteurs puis le Centre National des Jeunes Agriculteurs en 1961 et enfin les JA en 2001.

    Nous sommes reconnus comme l’une des grandes organisations professionnelles agricoles, à l’exemple de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) ou de l’APCA (Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture). 
  • Sa particularité

    Jeunes Agriculteurs est un syndicat professionnel à vocation générale qui a comme spécificité de fédérer des adhérents âgés de moins de 35 ans. La structure syndicale repose en effet sur l’adhésion des chefs d’exploitation et de leurs conjoints, d’aides familiaux de 18 à 35 ans. Cette capacité d’initiative des jeunes agriculteurs constitue la force vive d’un monde rural en mouvement. 

    L’esprit pionnier et la capacité d’initiative des Jeunes Agriculteurs constituent une force vive pour le monde rural et nous vaut d’être souvent qualifié « d’aiguillon de la profession ». 

  • Une légitimité liée à la jeunesse

    Les jeunes Agriculteurs, étant l’avenir de la profession, ont toute légitimité à s’intéresser aux enjeux de leur métier. Le syndicat est particulièrement investi sur les problèmes d’accès au foncier, à l’investissement, à la formation, à des outils de productions et de régulations appropriés, à l’obtention d’un revenu agricole décent pour l’exploitant...

    JA a initié de profondes évolutions comme la signature de Chartes Installations sur le territoire, le nouveau dispositif national d’accompagnement à l’installation ou la taxe sur le changement de destination des terres agricoles. 



  • Il n’existe pas un seul modèle d’installation tout comme il n’existe pas une seule agriculture ; il n’existe pas un problème mais des solutions. C’est ensemble unis au sein d’un syndicat que nous assurons la transmission et la création d’exploitations nécessaires pour maintenir une activité agricole économiquement viable au service de sa société et de son environnement.